Petite Hybride

21 août 2009

15 ans et demi et déjà résolue... Tant pis, j'attends ma deuxième chance.

4h4o4p     Encore aujourd'hui, je n'ai rien fait. Réveillée à dix heures moins le quart par mon père et mon futur beau-frère (j'en ai bien peur...) qui installaient la nouvelle machine à laver dans les cabinets, je suis restée sous les couvertures à flaner en regardant au plafond mes lattes de bois et les milliers de petites taches sombres qui les parsèment. Je fais souvent ça, flaner dans mon lit. Le soir et le matin. Le soir, je fais la grande analyse de la journée en pointant la lumière de ma lampe torche sur les murs afin de faire des ombres chinoises. Je ne connais que le chien, le papillon et le cygne mais c'est déjà pas mal, non? Et le matin, comme le soleil remplace l'électricité, j'observe le petit coin de ciel que j'aperçois du côté où le rideau rebique vers l'intérieur de ma chambre.

2m61w8j   Ce matin donc, j'ai réfléchi aux centaines de choses que je pouvais faire aujourd'hui en attendant le deux septembre, en attendant ma deuxième chance... Préparer mon sac et ma trousse, écrire un livre, entamer un journal, regarder le programme TV histoire d'être en avance pour une fois, tester mon nouveau stylo plume, regarder BFM TV parce que côté News, je suis à la ramasse, jeter un coup d'oeil aux nouveautés sur le site de la Fnac, jouer avec mes chats, préparer ma pochette à médicaments pour les migraines, aérer la maison, demander à mon frère si ça l'interesse de jouer avec moi à "Destin" même si je sais pertinemment qu'il me répondra non sous prétexte qu'il a une importante "instance" de dix à réaliser sur WOW, téléphoner à Mémé Lulu, allumer mon portable pour vérifier si par je ne sais quel miracle, au m'aurait envoyé un SMS autre qu'une info SFR, rechercher des coupes de cheveux potentielles sur Google Image, me faire des tartines grillées à la confiture de Coings, me revisionner "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain" dans l'espoir de capter enfin le message mais surtout pour la très, très belle musique de Yann Tiersen, rêver de Greenwich Village en buvant un chocolat très, très sucré...

2mzmrmq  Parmis toutes ces possibilités et encore toutes celles que j'envisage chaque matin, jamais, mais alors jamais, je ne songe à y inclure le mot "sortir". Et je crois que ça inquiète ma mère de ne pas me voir mettre un pied dehors. Chaque soir, elle rentre du boulot et me demande à quoi j'ai occupé mon temps aujourd'hui. Avant, je sentais venir le malaise alors je mentais, un peu, par omission. Genre de réponse: " Oh et bien je suis restée tranquille, j'ai lu (bon... ça c'était vrai; elle me connaît trop bien), jouer avec les chats, aérer la maison et revu mes fiches en maths." lançais -je d'un ton tranquille en faisant mine de respirer la santé.

2lbfaqp  Ces temps-ci j'y mets moins de conviction: "Rien." Nettement mois en fait... Parce que je me suis rendue compte que quoi que je débites, c'est le même résultat. Ma-fille-ne-sort-pas-alors-ça-ne-va-pas. Le soir mes parents font mine de révolutionner le repas du soir: "On mange dehors!". Alors que même en plein été, on ne l'a jamais fait (ma mère a la plus grande phobie des mouches et manque de po, on habite à côté d'un haras...). Je sais pourquoi. Ils veulent que je prenne l'air. C'est devenu une obssession.

2pq808j   Bon... j'avoue que je ne fais guère d'efforts. Mais ces vacances là sont un peu spéciales; je me prépare mentalement à ma deuxième chance, soit mon entrée au lycée en option cinéma-audiovisuel (j'adoooooooore!). Etant donné que mes dernières années scolaires n'ont pas été très... sympathiques, fructueuses, géniales, riches, inoubliables... (je vous épargne les détails...), j'ai décidé qu'au lycée, tout va changer. Je ne connais personne là bas alors je peut être qui je veux! Attention, je ne dis pas que je vais me métamorphoser pour devenir un bimbo-sans-cervelle-aussi-vide-qu'une-coquille-d'escargot-après-une-ristourne, bien sûr que non! Croyez moi, j'ai déjà vu pas mal de films, lu pas mal de livres (et c'est un doux euphémisme!) alors je sais que ce genre d'idée finit toujours par tourner au vinaigre. Je veux simplement dire que je vais me montrer plus ouverte, indulgente, compréhensive, sociable et présente. C'est ma vie que je dois sauver, et donc moi-même par la même occassion. Je ne peux pas rester cachée dans mon coin à mépriser le monde entier sous prétexte que la vie est une injuste bataille. Je veux me faire des amis, des vrais. On y a tous le droit, pas vrai?

Ma famille a peur vu mon comportement. J'aimerais leur dire "Rassurez-vous, c'est un plan, une préparation psychologique avant de me lancer.", mais ils s'inquièteront encore plus parce qu'ils ne connaissent pas cette fille là; je crois...

Les années lycées sont censées être les plus belles de notre vie, non? Bon... ce n'est pas une généralité, mais espérons que ça marche pour moi. Auquel cas, à dix huit, je partirais à New York faire mes études à Columbia University. C'est prétentieux, je sais, mais c'est surtout mon plan B. Et j'ai toujours admiré les USA parce que j'adore les blockbusters américains...

30artq0  Donc aujourd'hui, je n'ai rien fait! A part créer ce blog pour écrire, écrire et écrire. J'ai un peu joué avec les chatons (c'est fou ce qu'ils sont superactifs à cet âge là!), écouté de la musique et je me suis tenue loin de mon frère pour ne pas le déranger dans ses "instances" (il est carrément furieux lorsque je lui parle des News cinématographiques alors qu'il est dans le feu de l'action!).

Et comme chaque soir depuis un mois à peine, on a mangé dehors, dans le jardin, en compagnie d'un milliard de mouches avides de viande fraîche et d'une mère tourmentée qui tremblait à tout va.

Comme c'est gentil... Non franchement, j'aime ma famille et je me rends compte combien ça doit être dur d'avoir un fille ou une soeur aussi casanière et muette que moi.

CITATION DU JOUR :

(cinématographique évidemment ^^)

" - Qui êtes-vous ?
- Qui ? « Qui » n’est autre que la forme qui résulte de la fonction de « qu’est-ce-que », et ce que je suis c’est un homme sous un masque.
- Ça je vois...
- De toute évidence. Je ne mets pas en doute ton sens de l’observation, je ne fais que mettre en exergue le paradoxe qui est de demander à un homme masqué qui il est. "

V - V pour Vendetta

( Lui, c'est une des rares personnes que je vénère! Mon cher V.)

Amen.

Signé, la Petite Hybride.

Posté par Petite Hybride à 23:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]